Artemis Fowl (Tome 1)

Bonjour, bonjour!

Cette semaine j’ai commencé la série Artemis Fowl. Bon d’accord, je n’ai fini que le premier tome pour l’instant mais ce roman jeunesse d’Eoin Colfer a déjà de quoi faire parler!

Nous partons à la rencontre du jeune Artemis Fowl, 12 ans. Je dois avouer que dès le premier chapitre, ce jeune garçon m’a tout de suite fait penser à un mélange entre les personnalités de Sherlock Holmes et de Numéro Cinq (dans Umbrella Academy). Je m’explique: un peu comme ces deux personnages, Artemis a toujours une longueur d’avance, il possède un sens de l’observation digne de Sherlock ainsi une grande intelligence, et il pense à tout (ou presque!). De plus, il est très calculateur, il est capable de faire preuve d’un sang froid incroyable et d’alexithymie, surtout lors de négociations. Il parait antisocial, froid, parfois antipathique pourtant il se soucie beaucoup de sa mère, de Juliet ou encore de Butler et parfois, même d’Holly.

Ce livre est un mélange entre le folklore irlandais et l’utilisation de technologie ultramoderne. Il est facile à lire et est rempli d’humour. C’est très prenant et ingénieux: par exemple, l’idée de ne pas dévoiler son plan à Butler pourrait être vu comme le fait de ne pas le dévoiler au lecteur. En effet, je me suis beaucoup identifiée à Butler, ce majordome qui a beaucoup de questions pour le jeune Artemis, bien qu’il se retienne souvent de les poser. Toutefois, le lecteur, tout comme Butler, est invité à jouer à Sherlock Holmes, puisque le jeune Fowl donne des indices concernant son plan, jamais explicite et pourtant bien présents.

La fin m’a un peu surprise mais dans le bon sens du terme. Pas de part son récit mais plutôt de part sa forme car l’épilogue pourrait faire penser qu’il n’y a qu’un seul roman et non toute une série. Ce qui permet au lecteur de le lire comme un simple roman, s’il ne souhaite pas lire les prochains tomes, ce n’est pas grave, il aura quand même une vraie fin.

J’ai beaucoup aimé le côté presque « humain » d’Holly, en particulier concernant les sentiments mis en avant par l’auteur ainsi que son rapport avec les autres personnages (notamment avec Juliet et Bulter). D’ailleurs, « humain » ne semble pas être le bon mot dans ce cas, car les humains ne réagiraient et ne penseraient probablement pas comme elle.

J’ai également eu l’impression que ce roman, paru en 2001, s’inscrivait plutôt bien dans son temps, j’irai même jusqu’à dire qu’il est un peu avant-gardiste dans le sens où on retrouve souvent un discours qui penche en faveur de l’écologie. Là encore, je m’explique: on y aborde la protection de la nature et des espèces animales, on y explique que l’être humain est l’équivalent d’un monstre barbare qui ne sait faire que détruire et tuer, pas seulement les animaux ou ses semblables, mais aussi, dans le contexte du roman, les fées, les elfes et autres créatures de légendes qui sont chassées de leurs territoires ou exploitées par les humains.

J’ai beaucoup aimé cette lecture et je sais que je lirai la suite des aventures d’Artemis dans un futur proche.

Résumé:

Un nouveau héros est né. Il a douze ans, est le dernier rejeton d’une dynastie de voleurs irlandais. Il vit dans un château, auprès de sa mère dont l’esprit a flanché lors de la disparition de son mari. La fortune des Fowl est au plus mal. Mais Artemis est un petit génie escorté d’un serviteur tout dévoué et doté d’une force peu commune. Voilà des atouts de poids pour faire aboutir un projet fou, qui ne pouvait germer que dans la tête d’un enfant : s’emparer de l’or des fées…

2 commentaires sur « Artemis Fowl (Tome 1) »

  1. J’avais adoré cette série quand j’étais plus jeune et je n’ose la relire de peur de casser un peu de la magie que je garde en souvenir. En revanche, il me tarde de voir son adaptation. Je n’ai pas encore pris le temps de le faire.

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai lu que le premier tome pour l’instant et j’ai voulu regarder l’adaptation dans la foulée. J’ai été un peu déçue, le film n’est pas si mal mais il y a quelques détails qui m’ont fait tiquer… J’espère, toutefois, que le film te plaira.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s