Butterfly – Yusra Mardini

Bonjour, bonjour!

 

C’est après une longue absence que je reviens plus en forme que jamais, pour vous partager une de mes dernières lectures (bien évidemment que j’ai continué à lire, voyons!!). Je suis très heureuse d’être de retour, j’ai plein de livres à vous présenter mais pour l’instant parlons de Butterfly de Yusra Mardini.

IMG_5726.jpg

Il faut savoir que dans beaucoup de librairie, ce roman biographique se trouve au rayon « lectures pour adolescents ». Toutefois, que vous soyez adolescent ou non, j’ai trouvé ce roman très intéressant de par sa richesse de détails sur l’immigration, de par la vision d’une adolescente, devenue jeune femme, qui raconte son périple, le sport, la guerre, etc. Ce livre est un condensé d’informations, d’émotions, de vie et de courage.

Depuis ma lecture de ce livre, je trouve un autre sens au mot ‘réfugié’ et c’est celui de courage. Car pour tous ces gens qui migrent, qui quittent leur pays pour une vie meilleure, parce qu’ils n’ont pas eu le choix, le premier pas est de se décider à partir, de se décider à tout abandonner derrière soi, à risquer sa vie et parfois, celle de ses enfants ou autre membre de la famille, afin d’essayer tant bien que mal de vivre mieux (ne serait-ce qu’un peu). Pour moi, cela relève du courage.

Yusra Mardini est une nageuse professionnelle, que vous avez peut-être aperçu au Jeux Olympiques de Rio à l’été 2016. Elle faisait alors partie de la première équipe d’athlètes olympiques réfugiés, portant les couleurs du drapeau olympique. Elle est aujourd’hui ambassadrice de bonne volonté à l’UNESCO et est ainsi devenue la plus jeune ambassadrice de l’ONU.

On découvre dès le début une enfant qui rêve de Jeux Olympiques et de natation mais qui va se faire rattraper par la réalité de la guerre. Elle nous offre une vue intérieure de ce que les Syriens ont vécu (vivent encore). Elle nous dépeint la détermination, le courage, la guerre, la famille, la migration, la difficulté, et tant d’autres sujets qu’elle abordent parfois avec une légèreté déconcertante.

Elle nous explique son sentiment d’impuissance face à tout cela (la guerre, la mer, l’immigration, le statue de réfugiée, l’aide reçue mais qu’elle a du mal à accepter…). Elle nous donne sa définition du mot ‘réfugié’. Elle nous partage son histoire de façon très inspirante.

Mon avis sur ce livre est très positif, j’irai même jusqu’à dire que ce fût un coup de coeur. Je recommande ce livre à tout le monde, qu’importe l’âge (peut-être pas les jeunes enfants car le sujet de la guerre n’est pas très adapté, mais à tous les autres). Ce livre m’a fait ouvrir les yeux et je pense qu’il pourra ouvrir les yeux d’autres qui comme moi ne connaissait que ce dont parlent les médias, c’est-à-dire pas grand chose, sur cette guerre, sur l’immigration en règle générale, sur ce que l’on ressent lorsque l’on a tout perdu et qu’il faut tout reconstruire.

Avez-vous lu ce livre? Qu’en avez-vous pensé?

 

À très vite,
C.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s